L'étrange fille qui ne pouvait pas lire, John Harding

Publié le par Coco l'asticot

Coucou toi !

Je viens de finir un livre, L’étrange fille qui ne pouvait pas lire de John Harding. Je suis bien sortie de mon genre préféré, le fantastique, avec ce roman ! Mais parfois les découvertes peuvent être très belle, et dans ce cas je ne regrette pas du tout d’avoir tenté ce livre (que j’ai choisi pour sa jolie couverture et un titre qui m’a intrigué).

L'étrange fille qui ne pouvait pas lire, John Harding

Un bâtiment sinistre perdu sur une île de la Nouvelle-Angleterre : voici l'hôpital dans lequel le docteur John Shepherd débarque pour travailler sous la direction du Dr Morgan. Progressivement, Shepherd découvre les méthodes thérapeutiques de Morgan et ce qu'il inflige à ses patientes. L'une d'elle l'intrigue particulièrement. Jane est une étrange jeune fille amnésique, fascinée par les livres, mais qui ne réussit pas à lire. Comme si quelqu'un, avant, le lui avait interdit. Shepherd se plonge dans les mystères du passé de Jane. Il se rend également compte que tous les occupants de l'asile ont leurs secrets. Qui est cette femme aux pulsions meurtrières qui erre la nuit dans les couloirs ? Pourquoi l'infirmière en chef le déteste-t-elle autant ? Et pourquoi est-il formellement interdit de se rendre au dernier étage ? «Un thriller littéraire magistral à la Edgar Poe» (The times).

Je me suis vite laissé emporter dans cette histoire pleine d’intrigues. On sent des secrets tourner autour de tout et tout le monde, en commençant par le personnage principal, le « docteur Shepherd »,  puis sur une patiente en particulier, la fameux fille qui ne « pouvait pas lire » mais aussi sur le mystère du troisième étage avec les patientes les plus dangereuses ou le directeur de l’hôpital interdit le docteur Shepherd d’aller. On suit avec un mélange de peur et de plaisir les aventures à l’intérieur de l’asile. Que cache le docteur Morgan, directeur de l’hôpital, pour réfuter à ce point les méthodes douces du docteur Shepherd et infliger de tels supplices à ses patientes ? Il va néanmoins le laisser faire sur une patiente, Jane Dove, amnésique. Cette jeune fille est très attachante avec son vocabulaire particulier et cette angoisse lorsque que quelqu’un veut lui apprendre la lecture. Un lien va se créer entre ses deux personnages pour nous emmener vers une fin qui laisse un peu sur notre faim. Cependant elle est inattendue, cynique, limite malsaine, mais malgré tout ça je la trouve très bien. Je suis ravie de découvrir de livre que je vous conseil vivement !

 

Ma note : 17/20

Commenter cet article